L’ÉCHEC IMPLANTAIRE: REVUE DE LA LITTÉRATURE

Hiam Wehbé, Nada Bou-Abboud Naaman

Abstract


Since the 1960s, the introduction of osseointegration principles and improved surgical protocols has resulted in an increasing use of oral implants in clinical practice.

Despite their high long-term success rates in the rehabilitation of fully or partially edentulous patients, dental implants failures might occur. The implant failure can be classified as early failure (the osseointegration is not yet established) and late failure (involving a breakdown of the established osseointegration). The aim of this article was to present a literature review regarding mechanism, etiologies and risk factors associated with implant failures.

 

Résumé

Depuis les années 1960, l’utilisation des implants dans la pratique dentaire a augmenté suite à l’introduction des principes d’ostéointégration et l’amélioration des protocoles chirurgicaux. Malgré les taux de succès à long terme élevés des implants dentaires dans la réhabilitation des patients édentés partiels ou totaux, les échecs peuvent survenir. Les échecs peuvent être divisés en échecs précoces ou échec à accomplir  d’ostéointégration et tardifs ou échec à maintenir l’ostéointégration. Les premiers surviennent pendant la période de cicatrisation ou lors de la connexion des piliers alors que les seconds surviennent après la mise en charge des implants. Cet article est une revue de la littérature publiée portant sur le écanisme, les étiologies et les principaux facteurs de risque associés à l’échec implantaire.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.